Rencontres au Zanskar (Inde, Zanskar et Ladakh)Voyage n°1

Zanskar : la Voie des cols

Trek découverte


Note : 5/5
1 avis
Réserver

Groupe

4 à 10 personnes

Niveau

Soutenu

Caractéristiques

Marche : 8 jours | Nuits chez l'habitant : 9 nuits

Accompagnement

Animateur français. Portage : chevaux

Cette voie est une de celle qu’empruntent à pied, l’été, les zanskarpas, pour rejoindre Leh, la “capitale” du Ladakh. Depuis la vallée de l’Indus, nous traversons des paysages grandioses où domine le « minéral », de villages en monastères (parmi les plus beaux du Ladakh), de hauts cols en larges vallées. Le tracé de ce circuit a été redessiné en tenant compte de l’avancée des pistes carrossables au Ladakh et au Zanskar et de la construction des ponts. Les étapes, généralement de 2 à 6 heures de marche (une étape de 9h de marche), les arrêts pour plusieurs nuits dans les nombreux villages où vous découvrez nos actions solidaires, laissent le temps aux rencontres très riches en émotions. Point d’orgue de cette randonnée, l’arrivée et le séjour dans les villages de la haute vallée du Zanskar, et enfin Karsha, surplombé par son grand monastère, où nous sommes hébergés chez l’habitant dans les familles de nos accompagnateurs et amis.

Points forts

  • Une randonnée qui laisse le temps pour la rencontre et la découverte de la vie locale.
  • Six passages de cols dont un à près de 5000 m.
  • Un encadrement français qualifié "tourisme solidaire" pour faciliter les échanges et les rencontres.
  • Une équipe professionnelle du Zanskar qui sait s'adapter au niveau de votre groupe.
  • Les 10 nuits en immersion chez l'habitant et 3 journées d'arrêts complets dans les villages.
  • Les plus beaux monastères du Ladakh et les villages isolés de la Haute Vallée du Zanskar.
  • Le passage au pied du massif du Nun Kun culminant à plus de 7000 m d'altitude.
  • La possibilité d'excursion au fameux Taj Mahal de Agra ou une escapade au Rajasthan en fin de séjour depuis Delhi.
© Photos de Michel Birouste, Jacques Guillaume, et Emmanuelle Rivière, saisies lors de leur voyage au Zanskar avec Rencontres au bout du monde.

 

Ce voyage, comme tous les voyages de Rencontres au bout du monde, a obtenu le LABEL « GARANTIE TOURISME ÉQUITABLE ET SOLIDAIRE » de l’ATES.

Par delà les cols, le cœur du Zanskar

Dès notre arrivée au minuscule aéroport de Leh (capitale du Ladakh située à 3 600 m d’altitude), nos amis « guides » venus du Zanskar, Tashi, Sonam, Targues…, nous conduisent à l’accueillante pension de famille “Jigmet”. 2 jours d’acclimatation à l’altitude nous sont nécessaires avant de quitter Leh. Tandis que nos amis achèvent les préparatifs et achats nécessaires à la randonnée, nous découvrons ce gros bourg, le quartier tibétain, l’ancien palais. Le long de la vallée du Haut-Indus, nous vous conduisons visiter les quelques monastères (“Gonpas”), parmi les plus beaux du Ladakh, facilement accessibles en voiture, et les villages de réfugiés tibétains de Choglamsar. Enfin, nous partons en voiture vers Wanla puis Photoksar, le point de rendez-vous où nous attendent chevaux et horsemen Zanskarpas, que nous atteignons en fin de journée. Nous commençons la randonnée vers le Zanskar… 13 jours alternant 8 étapes d’une randonnée unique à travers les paysages les plus extraordinaires que l’on puisse imaginer et des jours d’arrêt complets dans les villages isolés du Ladakh et du Zanskar. Aux étapes en bivouac, toujours à proximité d’un cours d’eau, chacun monte sa tente tandis que les accompagnateurs préparent le consistant repas.

D’autres fois, nous sommes accueillis dans des demeures autochtones et le voyage s’enrichit alors de liens indénouables. Au cours de celui-ci, notre guide local répond avec toute sa connaissance aux innombrables questions qui nous pressent tout au long du parcours. Nous atteignons les villages du Zanskar où nous attendent les familles des amis qui nous accompagnent : Pidmo, Pishu, Zangla, Stongde…, et enfin Karsha, le charmant village natal de nos guides locaux, que surplombe, perché sur un éperon rocheux, le plus grand monastère du Zanskar. Au bas du village coule la rivière du même nom, issue de 2 bras entre lesquels, à 2 heures de marche, s’étale la minuscule capitale : Padum. A Karsha, les courants de sympathie du voyage y ayant contribué, nous logeons dans les familles de nos différents accompagnateurs.

Durant ces derniers jours dans les villages du Zanskar, nous participons à la vie des villageois en cette période de grande activité, moisson et fenaisons, et à celle des monastères, concrétisant les enseignements que nous a prodigués notre guide tout au long de la marche Retour en voiture par la piste puis la route, en 2 jours d’un spectacle féérique ininterrompu : col du Pensi La à 4600m, monastère de Rangdum au creux d’une immense vallée glacière, puis, descendant la magnifique vallée de la Suru, au pied des majestueux glaciers que nous offrent les monts Nun-Kun culminants à 7100m, pour regagner enfin Leh en passant par Kargil, carrefour du négoce de toutes les marchandises en provenance du Cachemire, et le monastère de Lamayuru, l’un des plus singuliers du Ladakh. Avant le retour vers Delhi et l’Europe, il est quelquefois difficile de quitter l’atmosphère chaleureuse et authentique d’une longue randonnée, mais Leh demeure une originale petite ville qui offre les compensations que nous devons au monde moderne (confort, eau chaude, bons restaurants…) et ses ruelles fourmillent de tout un artisanat au cœur duquel toutes les religions et tous les arts s’expriment en paix.

Rencontres au bout du monde est depuis 2004 l’initiateur d’une démarche visant à donner aux communautés villageoises du Zanskar la maîtrise de l’activité touristique dans la vallée. C’est dans ce cadre, équitable et solidaire, que s’est développée l’idée de l’accueil chez l’habitant que nous pouvons expérimenter durant ce voyage.

Les temps de marche sont donnés à titre indicatif pour un marcheur moyen hors arrêts. Programme pouvant être soumis à des modifications.

Jour 1

Vol international pour Delhi.

Jour 2

Vol intérieur Delhi / Leh, un des plus extraordinaires vols qui soit, au dessus des montagnes de l'Himalaya. Nous rejoignons le jardin fleuri et paisible de Dolma et Dorje dans le centre de Leh, où nous sommes attendus pour un thé d'accueil. Repos à Leh et nuit en guest house.

Jour 3

Leh : acclimatation. Visite des monastères et des villages de réfugiés tibétains. Nuit à Leh en guest house.

Jour 4

Route pour Wanla (visite du monastère de Alchi en route), puis, serpentant dans la magnifique gorge de Honupatta où coule la rivière Yapo La, gravissant le col du Sirsir La (4750 m), nous arrivons à Photoksar en fin de journée. Nuits chez l'habitant si disponible ou en bivouac sous la tente.

Jour 5

Journée dans le magnifique village de Photoksar au milieu des champs. Visite du village et de l'école dont la construction a été achevée avec l'aide de Rencontres au bout du monde et où d'autres projets sont en cours de réalisation. Excursion jusqu'au magnifique et minuscule village isolé de Machu et rencontre avec ses habitants. Moulins à Tsampa et petroglyphes en chemin.

Jour 6

(+ 450m / - 130m) : Montée au Boumitse-La (4400m) en 1h à 1h30, puis descente douce (1h30 à 2h) et remontée vers le bivouac (1h30 à 2h) à la base du Singge-La (4500m). Cette zone est souvent utilisée par les bergers de Photoksar en pâturages d'altitude pour leurs troupeaux de yaks. Bivouac dans l'herbe. Nuit froide.

Jour 7

(+ 435m / - 965m) : Passage du Singge-La (5000m) en 1h à 1h45 d'où, si le temps est dégagé, nous découvrons le panorama sur les Monts enneigés du Zanskar, et au loin, les champs du village de Nierak que nous atteindrons le lendemain, sur l’autre rive de la gorge de la rivière Zanskar... 3h de descente assez raide jusqu’au village de Yulchung (“Petit village”). Nuit en bivouac sous la tente.

Jour 8

(+ 475m / - 715m) : De crêtes en combes, nous parvenons au Chochokuri La (3850 m) puis au pont de Nierak (3h30), le seul qui enjambe la Zanskar dans sa partie la plus “encaissée”, puis montée (1h15) jusqu’au village. Visite du village et rencontre avec les habitants. Nuits chez l'habitant si disponible ou en bivouac sous la tente.

Jour 9

Journée libre pour profiter au mieux de ce village et des rencontres (ou tout simplement d'une bonne grasse matinée...).

Jour 10

(+ 1255m / - 920m) : Longue montée jusqu’au Takti-La (4800 m), qui signifie littéralement "pas à pas", puis descente raide jusqu’au camp de Pagnaktse à 4050 m dans une vallée sauvage et très peu fréquentée, où l'on peut observer une faune et une flore plus abondante et diversifiée (temps de marche total : 9h). Nuit en bivouac.

Jour 11

(+ 260m / - 360m) : Courte étape d'abord en descente jusqu'au fond de la vallée avant de remonter par un sentier exigu jusqu' à notre prochain camp à Shin La To (4h30). Nuit en bivouac.

Jour 12

(+ 680m / - 985m) : Montée (3h) jusqu’au Namtse-La (4500m), puis descente très raide dans les gorges d’un torrent jusqu’à la vallée de la Zanskar que nous traversons pour arriver jusqu’au village de Pidmo (4 à 5h), premier village de la haute vallée du Zanskar où de nombreux enfants nous accueillent. Nuits chez l'habitant si disponible ou en bivouac sous la tente.

Jour 13

(+ 150m / - 120m) : Etape courte (2 à 3 h) sur les rives de la Zanskar que nous ne quittons que de temps à autre pour "prendre un peu de hauteur", avant de rejoindre Pishu et son pâturage parsemé de moutons et chèvres "miniatures", ânes, et parfois traversé par quelques yaks ou tzos (hybrides yaks et vache), au bord de la Zanskar. Accueil et déjeuner chez les nonnes de Pishu. Promenade possible au village. Nuit à la nonnerie.

Jours 14

(+ 50m) : Nous rejoignons le pont de Pishu qui enjambe la Zanskar (30 mn), puis gagnons le village de Zangla (1h) où nous visitons le Palais du roi, le vieux fort et la nonnerie. Nuit chez l'habitant.

Jours 15 et 16

Piste en véhicule pour Karsha, en passant par le village de Tsazar, le monastère de Stongde. Déjeuner dans un restaurant de Padum, visite de l'école de Pipitting (Association AAZ) avant de rejoindre Karsha où nous passons 2 nuits chez l'habitant.

Jour 17

Route retour par le col du Pensi La où nous faisons une halte chez les bergères du Zanskar, Monastère et village de Rangdum, Massif du Nun-Kun (7130 m), Vallée de la Suru, Nuit chez l'habitant à Wakha ou Mulbek (ou à l'hôtel à Kargil en cas d'indisponibilité).

Jours 18 et 19

Retour vers Leh. Visite de la sculpture monumentale et monolithique du Bouddha Maitreya à Mulbek, et des monastères de Lamayuru et Alchi (selon le temps disponible). Journée "de sécurité" à Leh. Nuit à Leh en guest house.

Jours 20 et 21

Vol retour pour la France (arrivée le jour 21).

Possibilité d'extension sur-mesure : Delhi, visite du Taj Mahal, escapade au Rajasthan (voir ci-dessous).

13/06/2018 au 03/07/2018
Dernières places disponibles !!!
2895 € (8 à 10 personnes)
3050 € (5 à 7 personnes)
3095 € (4 personnes)

06/07/2018 au 26/07/2018
Dernières places disponibles !!!
3220 € (8 à 10 personnes)
3355 € (5 à 7 personnes)
3365 € (4 personnes)

14/07/2018 au 03/08/2018
2930 € (8 à 10 personnes)
3080 € (5 à 7 personnes)
3130 € (4 personnes)

28/07/2018 au 17/08/2018
3150 € (8 à 10 personnes)
3280 € (5 à 7 personnes)
3295 € (4 personnes)

04/08/2018 au 24/08/2018
3220 € (8 à 10 personnes)
3350 € (5 à 7 personnes)
3365 € (4 personnes)

01/09/2018 au 21/09/2018
2695 € (8 à 10 personnes)
2860 € (5 à 7 personnes)
2940 € (4 personnes)

 

Le prix du voyage comprend :

  • Les vols* réguliers aller/retour depuis la France toutes taxes comprises et tous les transports et transferts en véhicule privé avec chauffeur sauf transports et transferts à Delhi.
  • Les repas (sauf à Leh et Delhi).
  • Les hébergements en chambres individuelles à la guest-house Jigmet à Leh ou équivalent, en camping durant la randonnée (tentes fournies par RBM - une tente pour 2 personnes - tente personnelle à apporter individuellement si vous souhaitez une tente individuelle) et chez l'habitant en chambres doubles ou plus selon disponibilités, à la nonnerie de Wakha en dortoirs selon disponibilités ou en guest-house à Mulbek. Les hébergements chez l'habitant se font dans des conditions de confort "local" très sommaire, respectant les modes de vie traditionnels.
  • L'encadrement au Ladakh : 1 animateur RBM et 1 guide local anglophone, équipiers et cuisiniers (population zanskarpa).
  • Les chevaux de bât pour le portage durant la randonnée.
  • Les droits d'entrée et donations dans les monastères.
  • La contribution au Fonds de Développement de RBM au Ladakh.
  • L'assurance assistance rapatriement.

*Vols internationaux réguliers sur les compagnies Lufthansa, KLM Air France, Jet Airways, Austrian, Jet Airways, et vols intérieurs réguliers sur Air India, Jet Airways, ou équivalent (selon dates de départ).

 

Le prix du voyage ne comprend pas :

  • L'assurance annulation (en option), l'assurance individuelle "accidents corporels".
  • Le visa à acheter individuellement avant le départ (renseignements sur https://indianvisaonline.gov.in/visa/index.html)
  • Le matériel de couchage en camping (duvet, matelas) qui sera transporté par les chevaux durant la randonnée.
  • Les boissons alcoolisées ou hors repas.
  • Les transports, transferts, et excursions à Delhi.
  • Les repas à Leh et à Delhi, qui seront pris librement (prix très modestes).
  • Les nuits supplémentaires éventuelles à Leh et Delhi en cas d’annulation des vols retours Leh / Delhi
  • Le supplément éventuel à payer pour le vol international retour sur l'Europe en cas de retour trop tardif à Delhi (cas de force majeure).
  • Les médicaments.
  • L'adhésion annuelle individuelle obligatoire à Rencontres au bout du monde pour les personnes majeures (sauf ouvrants-droit Comités d'Entreprises). Nous consulter pour obtenir le montant de l'adhésion.

 

DELHI ET LE TAJ MAHAL DE AGRA
Possibilité d'extension à Delhi avec excursion pour la visite du Taj Mahal de Agra (fermé le vendredi) - 2 à 3 jours.

ESCAPADE AU RAJASTHAN, PAYS DES ROIS, LE TAJ MAHAL, DELHI
Possibilité d'escapade au Rajasthan, avec visite du Taj Mahal, Fatehpur Sikri, Jaipur (la ville rose), Delhi - minimum 4 jours.

Nous consulter pour plus d'informations.

Télécharger les conditions de vente de ce voyage équitable et solidaire au Zanskar

 

Altitude, forme physique, santé

Avertissement : ces indications ne se substituent en aucun cas aux conseils médicaux que nous vous conseillons de prendre auprès de votre médecin. Nous ne privilégions pas la performance sportive, contrairement à la majorité des organisateurs de voyages qui se rendent au Ladakh, mais plutôt les rencontres avec les populations, ce qui demande de prendre son temps, et donc des étapes plus courtes et des journées d’arrêt complet. Nous progressons donc toujours très lentement et nous emmenons souvent des personnes peu habituées ou entraînées, qui soufflent peut-être un peu plus que d'autres, mais reviennent emballées ! Ce sont toujours ces personnes qui «ont raison», car en montagne, avec nous, ce sont les plus lents qui imposent le rythme aux plus rapides, et les arrêts de regroupement sont fréquents. Personne ne connaît ni ne peut connaître à l'avance ses réactions vis à vis de l'altitude... Il existe des tests mais difficiles d'accès et couteux, sans être, par ailleurs, entièrement fiables.

 

Il faut distinguer deux problèmes liés à l'altitude : l'un que l'on peut "gérer", l'autre non !

> le premier : l'essoufflement. A 4000 m, vous ne pouvez pas marcher sans être essoufflé, surtout en montée. Quand vous montez un col, même très lentement, c'est un peu comme si vous courriez ici ! C’est une question d'entrainement et de capacité de récupération de chacun. Les solutions : entrainement soutenu (jogging, longues marches, etc.) au moins 2 à 3 mois avant de partir.

> le deuxième : le "mal aigu des montagnes" (MAM). Beaucoup plus sérieux et dangereux, il reste très rare. Il n'y a pas de règle générale : tous les profils sont susceptibles de souffrir du MAM, mais les risques que cela vous arrive restent faibles (des centaines de personnes non entraînées se rendent au Ladakh chaque année sans problème). Les symptômes sont variables, mais connus et observés avec attention par nos encadrants. En cas de MAM, il est impératif et urgent de redescendre à des altitudes inférieures. L'hôpital de Leh est pourvu d'un caisson hyperbare. L'altitude de Leh (3700 m) et les quelques jours que nous y passons sont suffisants pour l'adaptation. Nous avons de plus nos «petites recettes» dont nous vous ferons part, et qui ont fait leurs preuves depuis que nous organisons ces voyages, afin de limiter les risques et les symptômes légers mais désagréables qui touchent quasiment tout le monde (nausées et maux de têtes les premières 24 à 48 h).

 

A propos des hébergements chez l'habitant au Zanskar :

Etant donné les conditions d’extrême pauvreté et d’isolement dans lesquelles vivent les villageois du Zanskar, les conditions de confort et d’hygiène sont plus que rudimentaires et loin d’être garanties «aux normes» occidentales !!! Il est impératif et nécessaire de parvenir à faire abstraction des désagréments que cela provoque, afin de profiter pleinement de votre séjour. Les conditions dans lesquelles s’effectuent ces séjours sont parfois ressenties comme “pénibles” et demandent pour chaque participant :- une bonne préparation mentale,- de bien s’informer avant le départ sur la culture et les modes de vie du Zanskar,- une grande capacité d’adaptation.  Au Zanskar comme sur toutes nos destinations, il n'a jamais été question de transposer nos conditions de vie, mais de chercher à "partager" à tous points de vue celles des populations locales, sans quoi un "fossé" est immédiatement posé entre le voyageur et ces populations. Au contraire, l'expérience montre que notre volonté d'intégration est toujours très appréciée, même si elle surprend souvent ces populations plus souvent habituées aux comportements et exigences du tourisme "classique". Pour nous, c'est un tout petit prix à payer en regard de la qualité des rencontres que cela permet. Le niveau d'hygiène au Zanskar étant ce qu'il est, conditionné de plus par des conditions de grande pauvreté, nos partenaires locaux sont missionnées pour "préparer" au mieux les familles sans pour autant que nous ayons "exigé" quelque "standard" à l'occidentale que ce soit.

 

Concernant les toilettes et possibilités de se laver :

Il s'agit bien de conditions "locales", qui varient d'une famille à l'autre. Pour les toilettes, cela va des toilettes "sèches" au "petit coin" dans la nature. Pour se laver, un espace isolé est le plus souvent prévu à l'intérieur des maisons qui ne sont cependant presque jamais équipée en eau courante. Parfois, c'est à la rivière qu'il faut aller... L'eau est fournie en "baquets" avec un godet, ainsi que le font un bon milliard de personnes en Inde, permettant ainsi entre autres d'éviter le gaspillage de l'eau. Il est presque toujours possible de demander un peu d'eau tiède mais il ne faut pas en abuser car les ressources en énergie sont rares.

 

Eau et nourriture chez l’habitant :

Certains groupes sont équipés de filtres à eau mais sinon, il est conseillé de traiter l’eau à l’aide de pilules purificatrices (recommandées dans votre équipement pharmacie). Pour limiter les risques infectieux, il est vivement recommandé de se laver les mains soigneusement avec du savon chaque fois que cela sera possible. Pour les séjours villageois en immersion, la nourriture est préparée localement par les familles d’accueil exclusivement à partir de denrées locales et traditionnelles.

 

Activités chez l’habitant :

Les activités proposées dépendront de la disponibilité des villageois au moment de votre présence, et de votre engagement personnel sur les opportunités qui se présenteront.

 

Réservations et inscriptions

Que vous vous inscriviez seul ou à plusieurs, votre groupe se constitue au fur et à mesure des inscriptions.

Les prix affichés sont calculés pour des groupes de 4 à 10 participants.

Des tarifs préférentiels et conditions particulières pour groupes pré-constitués à partir de 5 personnes peuvent vous être proposés (nous consulter).

Le prix définitif dépend du nombre de participants effectifs au voyage, et pourra être réajusté à la baisse ou à la hausse également en fonction des disponibilités aériennes à la date où nous recevrons votre réservation. Nous vous consulterions alors à nouveau si les tarifs affichés n'étaient plus disponibles.

 

Chaque départ étant strictement limité en nombre de participants, il vous est conseillé de réserver en ligne ou de poser une option le plus tôt possible. Ceci peut se faire dès à présent en remplissant le formulaire pour réserver en ligne, le formulaire pour poser une option, ou par téléphone au +33 (0)4 90 49 97 40.

 

L’inscription se fait de façon immédiate si vous réservez en ligne et est conditionnée au versement d’un acompte. Plus d’infos sur la réservation en ligne

Si vous faites le choix de poser une option, vous recevrez la confirmation de sa prise en compte. Cette option sera valable pour une durée de 8 jours. Afin de la valider, il vous suffira dans ce délai de :

1 - remplir et valider le formulaire d'inscription en ligne

2 - verser votre acompte

Plus d’infos sur comment « poser une option »

 

Paiement :

L'acompte puis le solde peuvent être versés par paiement sécurisé en ligne par carte bancaire, ou par chèque bancaire, chèques vacances ou virement. Des règlements étalés sont possibles (nous contacter).

 

Après l’inscription :

A réception de votre inscription, nous vous adresserons une confirmation par email vous indiquant l'état de remplissage de votre groupe. Contrairement à la plupart des voyagistes, la quasi totalité de nos départs sont assurés (nous refusons même souvent du monde !) dans la mesure où nous ne visons pas la "rentabilisation" de nos voyages, mais bien l'aide et l'apport aux populations locales. Ainsi, nous faisons tout pour que les départs aient bien lieu, même quand il y a peu d'inscrits, dans les meilleures conditions possibles pour nos voyageurs qui sont tenus informés régulièrement du remplissage de leur groupe, et restent maîtres de leurs décisions à tout instant. Une liste du matériel préconisé et de la pharmacie vous seront envoyés, ainsi qu’une bibliographie complète sur le tourisme équitable et solidaire, la culture, les peuples, la géographie, et l'histoire de la région que vous allez visiter avec nous. Des notes d'information détaillées vous seront également adressées avant votre départ. Un échéancier vous sera envoyé, indiquant le montant restant à régler et le délai de règlement. Une réunion téléphonique de préparation au départ avec votre groupe pourra vous être proposée (si délai suffisant avant le départ). Au plus tard 15 jours avant votre départ, vous recevrez vos billets d’avion ainsi que le Carnet de voyage comportant tous les détails concernant votre voyage, les rendez-vous aux aéroports, les coordonnées des autres voyageurs de votre groupe, ainsi que de nombreux conseils pour profiter au mieux de ces rencontres.

 

Transparence :

Rencontres au bout du monde concrétise sa démarche de transparence, aussi bien envers ses membres voyageurs qu’envers ses intervenants locaux, en leur remettant le budget prévisionnel indiquant la répartition du prix payé pour le voyage.

> Téléchargez un exemple de "fiche transparence"

 

 

Nombre de voyageurs :

Options

Groupe utilisé uniquement pour le titre. Ne pas modifier.

Ville de départ *

Ville de départ :

assurance-annulation *

Assurance-annulation (2% du total) : Télécharger le livret des garanties

Assurance annulation options

Acompte à payer

à partir de 1 347,50  /pers.

Poser une option

Échangez sur ce circuit

Les voyageurs en parlent

cecile
Note : 5/5

Ce voyage estival en 2007 fut ma première immersion en pays zanskari. Randonner dans ces paysages sublimes et quasi lunaires, se laver à la tombée de la nuit dans les fraîches eaux d’altitude, dormir sous la tente à plus de 3500 m après des journées riches en partage, en fous-rires et en fatigue…restent un souvenir sans nul doute inoubliable !

Laisser un avis
Ajouter un Avis