Népal

Sur les pas des géants de l'Himalaya... De village en village, véritables écrins de vie que relient, entre moyenne montagne et haut Himalaya, des sentiers sinueux parsemés de forêts de pins, sapins, et rhododendrons, c'est au quotidien, chez l'habitant, que nous partageons coutumes et traditions venues de l'autre côté des montagnes et restées inchangées depuis la nuit des temps.

Conseils d'expert

• Au Solu Khumbu, il faut éviter de poser un livre à terre, diriger ses pieds vers le feu ou vers la tête de quelqu'un, ou d'enjamber une autre personne.

• A l'opposé des pieds, la tête est très valorisée, en sorte qu'il faut éviter de toucher trop familièrement la tête de quelqu'un qui vous est "supérieur".

• En pays de bouddhisme tibétain, il ne faut pas jeter de papier dans un feu.

Je contacte un expert

Nos voyageurs
témoignent

Note : 5/5
veronique.bouvier58
J'ai été l'unique compagne de route de Sophie dans cette inoubliable aventure de mars 2018.... Avec Krishna , le guide, et Prakas, le porteur nous avons randonné de village en village sous un franc soleil, découvrant des paysages superbes et des népalais toujours souriants , très accueillants et généreux. Un voyage riche en émotions !
Note : 5/5
s.bonnet269
De retour depuis peu je tenais à remercier RBM pour ce fabuleux cadeau qu'a été ce voyage. Plus qu'un rêve réalisé, ces moments de partage, de découverte, d'émotions ont été fabuleux. Notre guide vraiment au top, notre porteur également, organisation sans bémol. N'hésitez plus si vous souhaitez partir à la rencontre du Népal ! Sophie
J’échange avec
les voyageurs

De octobre à avril.

Grand voyageur, spécialiste du monde himalayen, de l’Asie Centrale, et de l’Asie du Sud, Michel Birouste, Président de Rencontres au bout de monde, a conçu ces circuits originaux au Solu Khumbu, région peu connue des touristes, dont il a lui-même effectué l’évaluation sur le terrain en mars et novembre 2010.

Ce circuit a été imaginé et coordonné sur place avec Nima Sherpa, népalais sherpa originaire de Chailsa, au Solu, que Michel connaissait bien. Après avoir travaillé plusieurs années comme porteur puis guide pour des expéditions, Nima a créé avec son frère Lapka une petiote agence de trekking à Katmandou. Il est également président d'une association d'aide à l'enfance en pays Sherpa et s'investit dans la rénovation d'écoles au Sol, et prend en charge la scolarisation des enfants, Sherpas ou non, les plus défavorisés.

Notre collaboration avec Nima s'est concrétisée par la mise en place de nos randonnées-découvertes et séjours chez l'habitant dans les villages où œuvre déjà cette association.

Extension d’une école – Village de Nagiyang

Éducation et culture

Construction de 3 classes supplémentaires à l’école primaire de Nagiyang.

Situé dans la vallée de Kansu au Sud du Solu Khumbu, le village de Nagiyang où séjournent les voyageurs de Rencontres au bout du monde est habité en majorité par une population Raï.

L’école primaire accueille aujourd’hui 45 enfants provenant de petits villages alentours et dispose de 3 instituteurs répartis dans 3 salles de classe.

Le comité villageois de gestion de cette école a sollicité Rencontres au bout du monde pour le financement de la construction de 3 salles supplémentaires.

Participation Rencontres au bout du monde (grâce à une donation du Golf d’Amneville) : 6 279 € // Responsable du projet : Comité de Gestion de l’école // Maître d’œuvre : le chef d’établissement // Maître d’ouvrage : SCAA (Sherpa Children Assistance Association).

Réfection du plancher de la salle commune du village de Garma

Vie communautaire

Remplacement du plancher de la salle communautaire

18 maisons font partie du comité de village qui dispose d’un local où sont entreposé la vaisselle et les chaises utilisées pour les festivités du village (mariage, festivals religieux, invités…). Nous avons aidé les villageois à remplacer le plancher de cette pièce par une dalle en pierre afin d’en assurer l’assainissement contre les rats et autres rongeurs nuisibles.

Participation Rencontres au bout du monde : 775 € // Participation village : 105 € // Supervision : Sherpa Children Assistance Association

Un visa est nécessaire et devra être acheté individuellement par le voyageur individuellement à lʼarrivée à Katmandou.

Échangez sur cette destination

D'autres envies de voyages...