Rencontres au Cap Vert (Cap Vert)Voyage n°2

Dans l’intimité de Santo Antão et Santiago + extension Fogo

Immersion et découverte


Note : 0/5
0 avis
Réserver

Groupe

2 à 10 personnes

Niveau

Tout public

Caractéristiques

Nuits chez l'habitant : 11
Nuits en guest-house : 3
7 randonnées de 1h à 4h de marche (facultatives)

Accompagnement

Accompagnateur cap-verdien francophone

Un séjour au plus près de la réalité cap-verdienne et de ses habitants à l’hospitalité et l’énergie sans égal. Durant notre voyage, nous foulons la terre de 4 îles différentes à la diversité époustouflante. Des reliefs abrupts de Santa Antão au volcan-dieu de Fogo, en passant par Santiago, connue pour être « la plus africaine » des îles de l’archipel, nous sommes fascinés par l’authenticité de ce « petit pays » et par la générosité de ses habitants, qui nous invitent à découvrir la réalité de leur vie quotidienne, très loin des circuits touristiques habituels.

Points forts

  • Vivre et partager la réalité cap-verdienne par une immersion dans l’intimité du quotidien, introduits chez l’habitant comme des amis grâce à nos partenaires engagés.
  • La découverte de 3 à 4 îles du Cap Vert : São Vicente, Santo Antão, Santiago + Fogo et son "volcan-dieu" en option.
  • Le temps de prendre son temps pour un voyage qui a du sens.
  • Un voyage où spontanéité, authenticité, et liberté priment sur le suivi d’un programme strict et folklorisant.
  • Mordre à pleine dent « la Morabeza » : cette dolce vita toute cap-verdienne.
  • La beauté de sites remarquables étrangement oubliés des touristes pour un séjour hors des sentiers battus.
  • Se laisser envoûter par les musiques cap-verdiennes, telle "la morna", récemment inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO.
  • Des randonnées ajustables et facultatives pour plus de liberté.

Ce voyage en images

© Photos de Yoann Vieil.

Ce voyage, comme tous les voyages de Rencontres au bout du monde, a obtenu le LABEL « GARANTIE TOURISME ÉQUITABLE ET SOLIDAIRE » de l’ATES.

Le « Petit Pays », un archipel haut en couleur

Vivre l’intensité du Cap-Vert au plus près des habitants sur 4 îles différentes de l’Archipel : São Vicente, Santo Antão, Santiago et Fogo (en extension).

Mon voyage en un coup d’œil :

J1 : Mindelo (São Vicente) – Vol international. Accueil et nuit en guest house • J2 : Mindelo – Ponta do Sol – Fontainhas (Santa Antão) – Immersion et nuit chez l’habitant • J3 : Fontainhas (Santa Antão) – Immersion et nuit chez l’habitant • J4 et 5 : Cova de Paùl – Pico da Cruz (Santa Antão) – Immersion et nuits chez l’habitant • J6 et 7 : Curral das vacas – Agua das patas (Santa Antão) – Immersion et nuits chez l’habitant • J8 et 9 : Tarrafal – Monte Trigo (Santa Antão) – Immersion et nuits dans le village de pêcheurs Monte Trigo • J10 : Tarrafal – Mindelo (São Vicente) – Nuit en guest house • J11 : Praia – Cidade velha (Santiago) – Vol pour Praia, nuit en guest house • J12 et 13 : Rui vaz – Longueira (Santiago) – Randonnée facultative, immersion et nuits chez l’habitant • J14 : Serra Malagueta – Tarrafal – Achada Tenda (Santiago) – Randonnée facultative (parc naturel de la Serra Malagueta), immersion et nuit chez l’habitant dans le village de pêcheurs de Achada Tenda • J15 : (Santiago ou Fogo) – Praia – Vol retour OU Extension Fogo – Village des « Rabelados », vol retour OU nuit en guest house pour l’extension Fogo • J16 :  Vol retour OU Extension Fogo – (voir l’onglet « EXTENSIONS » ci-dessous).

Jour 1 - Mindelo (São Vicente)

Vol international pour Mindelo, la « petite havane » (São Vicente).

Accueillis à l’aéroport par notre guide cap-verdien francophone, nous arrivons au Cap Vert par la voie mélodieuse puisque Mindelo n’est autre que la ville de la Césaria Évora, la « diva aux pieds nus » dont le portrait géant, gravé à coup de marteau sur la façade d’un immeuble faisant face à la mer, témoigne de l’attachement de la ville à sa plus grande ambassadrice.
Nous nous installons dans notre guest-house sur les hauteurs tranquilles du centre-ville et sommes saisis d’emblée par la vue plongeante que celle-ci offre sur les rues colorées de Mindelo et sa grande baie à l’eau turquoise. Nous nous empressons alors de nous engouffrer à pied dans les ruelles bariolées de la ville dont les demeures chatoyantes de style colonial nous confirment que Mindelo n’a pas volé son doux surnom de « petite Havane ».
Après une délectable introduction à la gastronomie cap-verdienne dans l’un des nombreux bar-restaurant du centre-ville, nous profitons d’une balade digestive le long du front de mer et de son marché aux poissons avant de rencontrer dans son atelier, Aniceto, l’un des plus célèbres luthiers du Cap Vert, connu notamment pour avoir fourni les plus grands musiciens de l’archipel. Celui-ci nous dévoilera volontiers les secrets de fabrications d’instruments typiques du Cap Vert, comme le Cavaquinho (petite guitare d’origine portugaise) : quelle belle entrée en matière dans l’univers de la musique cap-verdienne dont la "morna" s’est récemment vu honoré par l’Unesco d’une inscription au patrimoine immatériel de l’humanité !
En fin d’après-midi, nous pouvons goûter cette fois-ci aux eaux tièdes de l’océan en allant piquer une tête sur la belle plage de sable blanc de Laginha. Les amateurs d’arts peuvent également profiter des nombreuses galeries présentes en ville, tandis que les inconditionnels du shopping préféreront peut-être se familiariser avec les riches et variées productions artisanales du Cap-Vert.
A la tombée du jour, nous nous émerveillons d’un nouveau panorama sur les lumières de la ville avant de redescendre s’imprégner de l’ambiance festive de la « capitale culturelle » du Cap Vert. Déjeuner et dîner libres en ville.

Jour 2 : Fontainhas (Santo Antão)

Nous dégustons un petit-déjeuner copieux et rejoignons dans la matinée le port de Mindelo pour emprunter le ferry, seul moyen encore aujourd’hui de rejoindre Santo Antão, la plus montagneuse des îles du Cap Vert. Avec un peu de chance nous observons les dauphins jouer dans les vagues durant l’heure de traversée jusqu’à Porto-Novo.
Le pied posé sur Santo Antão, c’est en « aluguer » privé (taxi collectif local) que nous découvrons de prime abord la façade sud-est de l’île dont les côtes volcaniques ébènes dévoilent une aride nudité. Atteignant rapidement les rivages nord-est, le contraste d’un paysage bien plus verdoyant est saisissant ; la végétation se fait alors de plus en plus présente au fur et à mesure que celle-ci bénéficie de l’humidité des alizés qui caressent le littoral. En une heure à peine, nous voilà déjà à Ponta do Sol, sur la pointe la plus au nord de l’île. Ce petit port de pêche est un havre de paix cintré entre des reliefs abruptes et une mer parfois agitée. Nous y poursuivons au restaurant « Caleta » (La Crique), l’éducation plaisante de notre palais à l’excellente cuisine cap-verdienne.
Pour se remettre de cette gourmande expérience, rien de tel qu’une petite échappée sur la mignonette place de l’Église ainsi que le long de la piste de l’aérodrome aujourd’hui désaffecté. Impression de bout du monde garantie !
Selon les envies de chacun, nous rejoignons ensuite le non moins pittoresque village de Fontainhas, à pied, ou à l’aide de notre véhicule qui se chargera des bagages. Le chemin d’accès longe la côte sur l’une de ces anciennes routes pavées sinueuse dont recèle le Cap Vert (1h45 de marche environ / 3,2 km / +550m -400m). Curiosité qui nous arrange bien, le village de Fontainhas, fréquenté par nombre de randonneurs en journée, ne voit pourtant aucun touriste s’y arrêter pour la nuit ! C’est donc en toute intimité que nous y sommes accueillis en fin d’après-midi par les familles du village chez qui nous nous immergeons pour nos deux premières nuits chez l’habitant.
Nous partageons le « jantar » (dîner) en compagnie de nos hôtes et expérimentons pour la première fois la « Morabeza », l’art d’accueillir cap-verdien, une généreuse hospitalité qui marquera nos esprits !

Jour 3 : Fontainhas (Santo Antão)

Voir poindre le jour à l’horizon de Fontainhas donne incontestablement le sentiment de vivre un rêve éveillé ! La vue que nous offre ce petit village perché sur son flanc de montagne est tout simplement ébouriffante !
Plusieurs options s’offrent à nouveau pour en apprécier les contours : une randonnée facultative en aller-retour pour le village de Corvo et ses belles terrasses agricoles (2h30 de marche environ / 4,2 km / +800m -800m) ou jusqu’au hameau suivant de Formiguinhas (3h30 de marche / 6,7 km / +980m -980m) avec déjeuner sur place dans une gargote « vue sur mer ». Il est autrement possible de descendre se baigner à la plage qui se trouve à une trentaine de minutes en contrebas de Fontainhas, ou encore de rester sagement au village et profiter de la convivialité de nos hôtes !
L’après-midi pourra être consacrée à la découverte et au partage des activités quotidiennes de nos familles d’accueil. A Fontainhas, celles-ci nous proposent la confection de plats traditionnels et populaires du Cap Vert, telles les Fongos de Santo Antão (beignets), le couscous, ou encore le bouillon de poisson réalisé avec la pêche du jour ; et si la cuisine n’est pas notre tasse de thé, nous pouvons nous consacrer à l’alimentation et aux soins des animaux d’élevage (chèvres, porcs et poules), aux autres tâches agricoles du moment, ou bien nous accorder un agréable moment de liberté !
Le soir venu est l’occasion de goûter en toute convivialité les plats confectionnés sous bonne escorte. Il ne serait pas étonnant alors que nos nouveaux amis veuillent nous emboiter le pas dans une démonstration de mazurka et de « contradança » car nous constaterons rapidement que tout bon cap-verdien qui se respecte ne reporte jamais au lendemain l’urgence de chanter et de danser !

Jours 4 et 5 : Pico da Cruz (Santo Antão)

Nous apprécions un dernier petit-déjeuner en famille avant l’émoi des au revoir qui nous inflige naturellement « la sodade », ce sentiment authentiquement cap-verdien qui mêle à la fois mélancolie, nostalgie et espoir.
Nous reprenons alors la route pour nous hisser en une petite heure à plus de 1100m d’altitude, tout en haut de la Cova de Paùl. Il s’agit d’un ancien cratère volcanique dans lequel une poignée de familles cultive les rares terres planes de cette île aux reliefs abrupts. Nous profitons de cette halte pour rencontrer une famille de berger et déguster un frais et savoureux fromage de chèvre : l’une des spécialités de Santo Antão.
Il nous reste une courte route à effectuer à travers une magnifique forêt de conifères pour rejoindre le village de Pico da Cruz, notre destination du jour. Nous effectuons les tout derniers mètres à pied (aller-retour de 20 à 30 minutes / 1,5 Km / +/- 60m de dénivelé) afin d’atteindre le dit Pico (1585m), depuis lequel on reste abasourdi par une vue à 360° sur tout Santo Antão. En contrebas se dévoile notamment la verte et fertile vallée de Paùl qui tranche avec les autres versants plus arides et ensoleillés. Si la météo le permet, il est aisé de distinguer l’île voisine de São Vicente.
Nous nous empressons ensuite de gagner le village juste en contrebas où nous faisons la connaissance de ces familles qui ont la chance de profiter d’une si belle vue tout au long de l’année et chez lesquelles nous serons hébergés pour les deux prochaines nuits. Installation et premier déjeuner partagé avec nos hôtes. Durant l’après-midi et la journée du lendemain, nous nous employons à embrasser le quotidien de ceux qui nous offrent si spontanément leur hospitalité. Ici les habitants sont principalement agriculteurs et cultivent quelques lopins de terres accrochés à la pente. Selon la saison et les envies de chacun, ils nous apprennent les secrets de leurs confitures de coing, de goyave ou de pomme, nous initient à la culture de la patate douce et autres travaux dans les champs, ou bien nous invitent à nourrir et soigner leurs bêtes. A moins bien sûr, que nous préférions vagabonder sur les nombreux sentiers accessibles depuis le village où encore, nous laisser happer par une douce flânerie sur ce gracieux promontoire aux allures de paradis.
La fraicheur du soir à cette altitude, sera probablement réchauffée par l’une de ces fameuse « morna », ce genre musical endémique, dont on dît qu’il est l’âme du Cap Vert !
Nuits chez l'habitant et repas partagé avec nos hôtes.

Jours 6 et 7 : Agua das patas (Santo Antão)

Après d’émouvantes accolades engendrées par tant de bienveillance à notre égard, nous redescendons de notre petit nuage par la « route de la corde », une route pavée de roche volcanique taillée à la main, et construite pierre après pierre avec une précision au cordeau digne des plus belles voies romaines !
Nous en écoulons les nombreux lacets jusqu’à la mer et prenons ensuite la direction de Lajedos (1 heure de route environ) où nous visitons la coopérative artisanale et solidaire des femmes du village (productions maison de confitures, boissons, et poupées traditionnelles), avant de poursuivre vers Curral das Vacas et de replonger sur le versant ouest où nous atteignons enfin le hameau très isolé de Agua das Patas (1h15 de piste), pour une nouvelle rencontre au bout du monde.
Nous y sommes accueillis par Antonia dans la demeure familiale dont elle a hérité à la mort de ses parents. Aujourd’hui mère de 2 filles et séparée de son mari, elle est la seule d’une lignée de 7 enfants à ne pas s’être exilée en France ou au Portugal. Son histoire raconte un peu à elle seule l’histoire du Cap Vert : métissage, exil, et résilience.
Bien que vivant seule, Antonia ne manque pas d’occupations ! Avec elle nous découvrons la recette du plus célèbre plat du Cap Vert : « La Cachupa » ; car si la Morna est la musique la plus emblématique du Cap Vert, la Cachupa en est incontestablement le plat national : omniprésente à la table de toute famille cap-verdienne !
Antonia nous révèle également les procédés de torréfaction du café et de fabrication de son fromage de chèvre si raffiné. Nous pouvons l’accompagner pour la traite, les corvées d’eau, sans oublier de ramasser quelques fagots puisque la meilleure des Catchupa est celle qui se prépare au feu de bois !
Petits et grands peuvent également s’essayer à la fabrication de bougies artisanales, faite à partir de graines de Pourghère (genre d’Euphorbe). Le soir venu, celles-ci pourront tamiser l’ambiance dans l’intimité des contes et autres histoires traditionnelles qu’Antonia prendra plaisir à nous narrer… Les deux jours passés en sa compagnie filent comme le vent mais sa présence et l’espace infini tout autour de chez elle, dans ce qui s’apparente à un îlot au milieu de l’océan, nous procurent une mémorable plénitude.
Repas et nuits chez l’habitant.

Jours 8 et 9 : Tarrafal-Monte Trigo (Santo Antão)

Au lever, nous profitons un dernier instant de l’âpre beauté de ce lieu hors des sentiers battus avant de devoir quitter Antonia.
Le petit déjeuner apprécié, nous poursuivons notre tour de Santo Antão en frôlant ses sommets. Notre piste, nous mène en effet aux abords du Tope de Corroa, le point culminant de l’île (1979 m), sur un plateau basaltique d’une lunaire esthétique.
La route en cours de pavement plonge ensuite vers les côtes sud ses méandreux lacets en direction du bourg de Tarrafal (1h30) que nous atteignons finalement, soit à pied, par un sentier zigzaguant jusqu’à la mer à travers les champs de cannes à sucres (2,5 km / -560m / 1h00), soit par la route, en restant confortablement dans le véhicule.
Village très mignon bordé d’une belle plage de sable noir où commencent à fleurir quelques pensions et hôtels pour touristes, Tarrafal est à ce jour le cul-de-sac de la route mais aussi des derniers hébergements recensés dans les guides touristiques… Coutumiers de nous rendre là où les autres touristes ne vont pas, c’est en barque que nous poursuivons, jusqu’au village retiré de Monte Trigo (environ 30 min de navigation selon l’état de la mer) où nous faisons escale pour deux nouvelles nuits chez l’habitant.
Durant la journée et demie dont nous disposons à Mont Trigo, les pêcheurs nous emmènent avec eux ferrer à la ligne le Garupa (Mérou) et profitent fréquemment de notre présence pour organiser un pique-nique en famille au bord de la mer. Sur le retour, nous pouvons ramasser les casiers de Langouste ; mais attention ! seuls les gabarits suffisamment gros sont prélevés afin de répondre à une sage préservation des ressources marines… Et si la mer se montrait capricieuse, nous aurions bien d’autres opportunités de découvrir et partager le quotidien de nos hôtes : recettes de poisson traditionnelles, traite des chèvres, initiation au jeu de Ouril (appelé aussi Uri ou Awalé)… avec toujours beaucoup de liberté.
Pour notre plus grand bonheur, après un dîner partagé, les familles qui nous accueillent se font souvent un plaisir de finir la journée en musique et danses traditionnelles du Cap Vert.

Jour 10 : Retour Mindelo (São Vicente)

Ayant désormais bien écumé les recoins de Santo Antao, ici où le temps revêt une saveur particulière bien loin des tracas du monde, le moment est venu pour nous de nous aventurer vers d’autres horizons.
Ainsi, après de chaleureux adieux aux familles de Monte Trigo, nous reprenons la mer de bon matin pour Tarrafal (30 min en barque) et retournons en véhicule à Porto-Novo (2h de route) où nous attrapons dans la foulée le ferry de midi pour Mindelo (1 heure de traversée).
Nous pique-niquons sur le pont du bateau à la vue de Santo Antao qui s’éloigne. Nous ressentons une pointe de nostalgie en se remémorant tous les moments que nous y avons vécus. Cette sodade qui nous emplit de nouveau sera vite interrompue par la joie de retrouver Mindelo et le confort que l’on doit au monde moderne. Chacun pourra alors profiter de son temps libre pour vaquer à ses plus pressantes envies (plage, shopping, visites, photos ou excursions libres* sur l’île de São Vicente…).
Dîner libre à Mindelo et nuit en guest-house.
* Votre guide pourra par exemple vous aider à organiser un aller-retour en taxi sur le Monte Verde, à 750 mètres d'altitude et/ou sur la plage de Salamansa, ou encore la Baïa das Gatas.

Jour 11 : Vol pour Praia (Santiago)

Nous nous levons de bonne heure et sommes récompensés par un excellent petit déjeuner en terrasse, à l’aube des premiers rayons de soleils irisant les rues de Mindelo. Nous sautons alors dans un taxi pour l’aéroport où nous nous envolons pour Praia, la Capitale, sur l’île de Santiago, réputée être la plus africaine des îles du Cap Vert.
Nos bagages récupérés, nous prenons alors la direction du centre agro-écologique de Joao Varela (20 mn de route) où nous rencontrons les partenaires de Rencontres au bout du monde : l’ONG Caritas Caboverdiana.
Caritas Cap Vert, qui a été fondée en 1976, œuvre dans ce petit pays dont la sécurité alimentaire est menacée par la sécheresse et le manque de terres arables. Depuis 1999, Caritas propose des programmes pour responsabiliser les familles et les communautés locales afin de créer des conditions favorables pour que la population réussisse à s’adapter à la vulnérabilité climatique.
Nous visitons le site agro-écologique et découvrons les activités de Caritas au Cap Vert.
Nous partageons un déjeuner sur place avec les équipes de l’ONG pour un moment d’échanges intéressants, qui nous permet de mieux comprendre le contexte social, économique et climatique du Cap Vert.
L’après-midi, c’est un plongeon dans l’histoire que nous effectuons avec une randonnée facultative (environ 1h30 de marche / 4,5 km / -200m) dans un petit canyon arboré qui nous mène jusqu’à la fameuse Cidade Velha, site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
Les non-randonneurs, pourrons rejoindre la Cidade Velha en véhicule privé pour visiter le site, profiter d’un petit bain de mer, siroter un jus de fruits exotiques ou acheter un peu d’artisanat.
Cidade Velha est la première ville coloniale construite par les Européens. La « Vieille Ville » conserve d'importants vestiges, dont deux églises, une forteresse royale et la place du Pilori avec sa colonne de marbre de style manuélin. Une visite importante pour comprendre le fonctionnement du système colonial qui a laissé tant de traces dans la culture et la société cap-verdienne.
Nous retrouvons la capitale, Praia, en fin de journée où nous nous installerons dans une confortable guest-house avant d’aller dîner dans un des plus célèbres bar-restaurants de la ville, où se sont produits les plus grands artistes cap-verdiens, y compris Césaria Evora que l’on ne présente plus. Nous nous imprégnons alors des musiques et chants traditionnels cap-verdiens, et nous nous laissons transporter par les nombreux rythmes musicaux du Cap Vert.

Jour 12: Longueira. Sourires et hospitalité (Santiago)

Dans la matinée, nous partons en direction de Rui Vaz par l’une de ces mythiques routes du Cap Vert toute en pavés de roche volcanique (1h15 à 1h30 de route). Au fur et à mesure du chemin, les magnifiques paysages environnants se dévoilent : vue panoramique sur l’île de Santiago et le cirque de Longueira, vue sur le Pico de Antonio (point culminant de Santiago) et, si la météo le permet, l’horizon nous laisse apercevoir l’île de Fogo et son volcan toujours actif.
Nous partons alors pour une petite randonnée facultative vers le village de Longueira (environ 1h de marche / 2,5 km / -350m). Les non-randonneurs restent dans notre véhicule privé et prennent la direction du village.
Les femmes du village, souriantes et impatientes de nous rencontrer, nous accueillent avec un déjeuner traditionnel cap-verdien.
Nous nous installons dans les maisons typiques du village, chez l’habitant. Au programme de la soirée : rencontres et premiers échanges avec les familles, partage des activités avec les habitants et repos.
Nuit chez l'habitant.

Jour 13 : Immersion à Longueira (Santiago)

Une journée consacrée à l’immersion chez l’habitant dans le village de Longueira. Nos hôtes Bim, Alina, Helena, Fan, Fuca, Lina, Djudju et Katiza nous immergent dans la culture et les traditions cap-verdiennes et dans leur quotidien rythmé par diverses activités auxquelles nous participons :

  • Agriculture :
    Le temps dédié à l’agriculture se partage entre l’élevage, l’agriculture biologique et les plantes ornementales que les femmes du village font pousser et revendent ensuite sur les marchés.
    - Découverte des techniques de préparation de terrain pour les plantations.
    - Ramassage et coupe de la paille pour le bétail.
    - Traite des vaches et chèvres.
    - Fabrication du beurre.
  • Fabrication du grog (rhum traditionnel) :
    - Visite du fornalha (endroit où on fabrique le grog) et explication du processus de fabrication.
    - Démonstration de la production du grog (possible seulement de fin décembre à mi-janvier - seule période autorisée par le gouvernement).
    - Dégustation du grog.
  • Randonnées :
    - Ascension du Pico de Antonio (réservé aux marcheurs très aguerris).
    - Visite du jardin botanique Sao Jorge.
    - Promenade sur les hauteurs du village pour découvrir les plantations de café, mangue, igname (1 heure de marche).
  • Cours de cuisine :
    - Pain de Moringa, pain de coco et pain de bissap.
    - Jus de patate douce, jus de manioc et jus de bissap.
    - Gâteau de Kamoka (gâteau de maïs).
    - Confiture de bissap.
    - Pastel de milhou (maïs).
    - Préparation du couscous cap-verdien et de la cachupa, plat national que les cap-verdiens mangent tous les jours !
    - Préparation de tisanes à la citronnelle, à la feuille d’avocat, au gingembre…
  • Jeux traditionnels :
    - Jeux de cartes (apprentissages mutuels de jeux) et jeu de Ouril: plateau de jeu en bois dans lequel ont été creusés douze trous où chaque joueur dispose ses graines, le but étant de gagner un maximum de graines.
    - Partie de foot sur le terrain en bas du village avec les habitants.
  • Couture :
    - Couture personnalisée produite à partir de tissus recyclés.
    - Fabrication de petits sacs et poupées traditionnelles…
  • Animations culturelles :
    - Démonstration et participation à la Batukadeira « Batuk » avec le groupe de Finca pé (danses, percussions et chants folkloriques de Santiago).
    - Musique : accordéon et ferinho avec les habitants.

Au cours de ces 2 journées en immersion, nous découvrons également les programmes d’économie solidaire mis en place par notre partenaire Caritas et comprenons quel impact ces programmes ont sur la vie de nos hôtes.
Nuit chez l'habitant.

Jour 14 : Nature, plage, et accueil villageois à Achada Tenda (Santiago)

Avec beaucoup d'émotion, il est temps de faire nos adieux à nos hôtes pour prendre la route de Ribeira principal, où nous visitons des productions de Rhum.
Nous partons ensuite pour une magnifique randonnée dans le parc naturel de la Serra Malagueta que nous remontons entièrement (environ 2h30 de marche facultatives / 4,5 km / +590m - selon le niveau du groupe, la randonnée pourra être proposée dans le sens de la descente). Culminant à 1063 m, la Serra Malagueta nous offre des paysages de grande beauté : crêtes escarpées, vallées profondes, fleurs endémiques… Véritable labyrinthe de sentiers tortueux, de versants abrupts et de terrasses improbables, nous découvrons au fur et à mesure de nos pas des points de vue impressionnants sur les « ribeiras » (vallées) et, par temps clair, sur l'île de Fogo dominée par son volcan.
Les non-randonneurs peuvent visiter une coopérative artisanale de poteries et textiles ainsi que l'ancien pénitencier de Chão Bom avant de profiter du point de vue sur la Serra Malagueta où nous récupérons les randonneurs.
Nous reprenons ensuite notre véhicule pour redescendre sur la plage de Tarrafal, la plus belle plage de l’île, où nous profitons d’un bain de mer vivifiant dans un cadre d’une merveilleuse beauté.
Nous rejoignons en fin de journée le petit village de pêcheurs de Achada Tenda où nous sommes accueillis par nos hôtes pour une dernière nuit en immersion chez l’habitant. Nos hôtes Filippa, Theresa, Ricarda, Fillo, Vitalina, Annabelle, Helena, Arlinda, Neive, Rosalina et Indiraines sont heureux de nous recevoir et nous montrent nos chambres au confort simple.
Nuit chez l'habitant.

Jour 15 : Derniers instants cap-verdiens (OU Extension à Fogo)

Nous partageons un dernier moment de convivialité avec nos hôtes avant de leur dire au revoir et de prendre la route retour pour Praia, la capitale de l’archipel.
En chemin, nous nous arrêtons pour visiter Espinho Branco, le village des « Rabelados », une communauté de 1500 âmes qui, sous la dictature de Salazar dans les années 1940, est entrée en résistance avec les colons et les autorités religieuses et étatiques, refusant de se voir imposés plus de rigueur dans la pratique de la religion et l’abandon de leurs traditions populaires. Depuis, cette communauté vit en quasi-autarcie après avoir longtemps vécu en dehors du système, sans papier et sans reconnaissance officielle.
Nous y visitons notamment l'atelier artistique des Rabelados et en apprenons plus sur leur histoire si particulière grâce à notre guide.
Enrichis de ces rencontres extraordinaires, nous reprenons ensuite la route pour Sao Domingos où nous faisons la rencontre d’un potier et d’un fabricant de Cimboa (instrument de la Batuk), avides de partager leur savoir-faire avec nous.
Nous retournons à la capitale pour le déjeuner que nous prenons au marché du plateau de Praia : un marché coloré et effervescent. Les ruelles avoisinantes proposent une large offre de souvenirs et de cartes postales. Temps libre l'après-midi pour profiter de notre dernière journée sur l’archipel : instant détente à la plage, visite du petit musée ethnographique (et passage devant le Palais présidentiel), découverte des œuvres de street art de Praia, visite de sa rue piétonne principale ou du marché populaire de Succupira... Il y en a pour tous les goûts dans la ville multiculturelle, métissée et dynamique qu’est Praia.
Nous dînons le soir dans une churrasqueira (restaurant typique de grillades), l’occasion pour nous de dire au revoir à notre guide local ainsi qu'à cet archipel coloré unique dans la bonne-humeur et la musique.

Nous vivons ainsi nos derniers instants cap-verdiens avant de regagner l’aéroport le soir-même* pour notre vol retour...
OU...
de faire durer le plaisir en poursuivant notre séjour avec une extension de 3 ou 4 jours sur l’île de Fogo avec ou sans randonnée, à la découverte du « volcan-dieu » comme le surnomme ses habitants (voir programmes proposés dans l’onglet « EXTENSIONS » ci-dessous).

* Dans certains cas, le vol retour repart de Praia le matin du jour 16 (nuit du jour 15 en Guest House).

Jour 16 : Vol retour (OU Extension à Fogo)

Arrivée en France OU début du séjour sur l’île de Fogo (voir programmes proposés dans l’onglet « EXTENSIONS » ci-dessous).

Extensions sur-mesure

Extensions de 4 jours (avec randonnée) ou 3 jours (sans randonnée) sur l’île de Fogo, à la découverte du « volcan-dieu » comme le surnomment ses habitants

(voir onglet "EXTENSIONS" ci-dessous). 

Départ garanti à partir du 2ème inscrit
Prix du séjour sans vols : nous consulter

Dates sur-mesure et voyage en privé : nous consulter.

 

Prochains départs : 

07/11/2020 au 22/11/2020 - Départ reporté
1960 € (6 à 10 personnes) • 2095 € (4 à 5 personnes) • 2460 € (2 personnes)
                         
28/11/2020 au 13/12/2020 - Départ reporté
1960 € (6 à 10 personnes) • 2095 € (4 à 5 personnes) • 2460 € (2 personnes)
                         
19/12/2020 au 03/01/2021
2290 € (6 à 10 personnes) • 2425 € (4 à 5 personnes) • 2790 € (2 personnes)
                         
09/01/2021 au 24/01/2021
1935 € (6 à 10 personnes) • 2105 € (4 à 5 personnes) • 2475 € (2 personnes)
                         
06/02/2021 au 21/02/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
13/02/2021 au 28/02/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
20/02/2021 au 07/03/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
13/03/2021 au 28/03/2021
1935 € (6 à 10 personnes) • 2105 € (4 à 5 personnes) • 2475 € (2 personnes)
                         
10/04/2021 au 25/04/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
17/04/2021 au 02/05/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
24/04/2021 au 09/05/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
15/05/2021 au 30/05/2021
1935 € (6 à 10 personnes) • 2105 € (4 à 5 personnes) • 2475 € (2 personnes)
                         
05/06/2021 au 20/06/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
10/07/2021 au 25/07/2021
2285 € (6 à 10 personnes) • 2470 € (4 à 5 personnes) • 2820 € (2 personnes)
                         
17/07/2021 au 01/08/2021
2285 € (6 à 10 personnes) • 2470 € (4 à 5 personnes) • 2820 € (2 personnes)
                         
31/07/2021 au 15/08/2021
2285 € (6 à 10 personnes) • 2470 € (4 à 5 personnes) • 2820 € (2 personnes)
                         
07/08/2021 au 22/08/2021
2285 € (6 à 10 personnes) • 2470 € (4 à 5 personnes) • 2820 € (2 personnes)
                         
14/08/2021 au 29/08/2021
2285 € (6 à 10 personnes) • 2470 € (4 à 5 personnes) • 2820 € (2 personnes)
                         
04/09/2021 au 19/09/2021
1935 € (6 à 10 personnes) • 2105 € (4 à 5 personnes) • 2475 € (2 personnes)
                         
02/10/2021 au 17/10/2021
1935 € (6 à 10 personnes) • 2105 € (4 à 5 personnes) • 2475 € (2 personnes)
                         
16/10/2021 au 31/10/2021
1995 € (6 à 10 personnes) • 2175 € (4 à 5 personnes) • 2540 € (2 personnes)
                         
06/11/2021 au 21/11/2021
1935 € (6 à 10 personnes) • 2105 € (4 à 5 personnes) • 2475 € (2 personnes)
                         
27/11/2021 au 12/12/2021
1935 € (6 à 10 personnes) • 2105 € (4 à 5 personnes) • 2475 € (2 personnes)
                         
18/12/2021 au 02/01/2022
2285 € (6 à 10 personnes) • 2470 € (4 à 5 personnes) • 2820 € (2 personnes)
                         

Dates 2022 : nous contacter

 

Le prix du voyage comprend : :

  • Les vols* réguliers depuis Paris toutes taxes comprises (prix sous réserve de disponibilités et de fluctuations des taxes aériennes).
  • Tous les transports sur place mentionnés dans le programme (véhicule privé, ferry et barque de pêcheur).
  • Les hébergements en chambres doubles ou triples dans les guest-houses à Mindelo et Praia.
  • Les hébergements en chambres partagées chez l'habitant - confort simple.
  • La pension complète pendant tout le séjour (sauf déjeuners et dîners à Mindelo et dîners à Praia).
  • Un accompagnateur francophone cap-verdien.
  • Les activités précisées dans le programme - hors temps libres.
  • Les droits d’entrée (musées et sites mentionnés).
  • La contribution au Fonds de développement pour le Cap Vert.
  • L’assurance assistance-rapatriement.

*Vols internationaux réguliers sur les compagnies TAP, Royal Air Maroc, Cabo Verde Airlines ou équivalent (selon dates de départ). 

 

Le prix du voyage ne comprend pas :

  • L'assurance annulation (en option), l'assurance individuelle "accidents corporels".
  • Les transports personnels durant les temps libres.
  • Les boissons alcoolisées ou hors repas.
  • Les déjeuners et dîners à Mindelo, les dîners à Praia.
  • Les activités non prévues dans le programme.
  • Le pré-enregistrement obligatoire (EASE) à acheter individuellement avant le départ : informations sur http://www.ease.gov.cv
  • Les médicaments.
  • L'adhésion annuelle individuelle obligatoire à Rencontres au bout du monde pour les personnes majeures (sauf ouvrants-droit Comités d'Entreprises). Nous consulter pour obtenir le montant de l'adhésion.

EXTENSION FOGO AVEC RANDONNÉE (4 JOURS)

Possibilité d'extension sur l'île de Fogo où nous partons, à pied, à la découverte de son volcan légendaire. Durée : 4 jours.

 

Jour 1 : Vol pour Fogo - Chã das Caldeiras
La journée commence par un vol de 30 minutes à destination de São Felipe, jouissant d’une vue imprenable sur les 2829m du Pico de Fogo, point culminant de tout l’archipel du Cap Vert et véritable emblème de l’île à qui il a donné son nom. Coeur battant au sommeil troublé par quelques 28 éruptions sur les 500 dernières années, ce volcan est considéré juste après Dieu par ses habitants, non rancuniers de son dernier réveil en 2014 et reconnaissants de ses effluves fertilisantes. Nous sommes accueillis sur place par notre guide local francophone originaire de Fogo. En une petite heure de route, celui-ci nous emmène directement à Chã das Caldeiras (1700 m), au pied du Pico de Fogo. Nous y sommes saisis par le calme lunaire et le décor ébène de la caldeira. C’est sur ce tapis de lave que pousse sans irrigation des vignes parmi les plus proches de l’Equateur. Nous en profitons pour visiter la coopérative viticole où l’on dégustera le vinho de fogo et le fameux Manecon, un puissant vin madérisé non exporté. Après un pause déjeuner, la journée se poursuit par la rencontre de ses irréductibles habitants, fiers d’avoir bravé les caprices du volcan en reconstruisant leurs maisons à même ses coulées. Installation au sein du village des vignerons pour la nuit dans une pension familiale. Dîner sur place.


Jour 2 : Ascension du Pico de Fogo

Départ à l’aube pour une randonnée aux panoramas de ceux qui laissent sans voix. Nous gravissons « à la fraîche » les 1000m de scories de ce cône volcanique à la géométrie parfaite, profitant à son sommet d’une vue à 360° sur un cratère de 9km de diamètre aux parois bariolées d’une sombre beauté. Après un pic-nique panoramique au sommet, la redescente est un agréable roulis sur une Pouzzolane qui amortit chacun de nos pas. Retour à la pension pour une deuxième nuit en pleine caldeira. Dîner sur place. Temps de marche : 5h. Dénivelé : + 1000m / - 1000m.


Jour 3 : Randonnée pour Mosteiros - São Felipe 

Traversée à pied de la caldeira avant de plonger dans une forêt de pins de jacarandas et de mimosas pour une agréable pause pique-nique. Nous rejoignons ensuite le village de Mosteiros, entouré par de nombreux champs de caféiers dont les drupes permettent de produire un café reconnu comme l’un des meilleurs au monde. Nous prenons ensuite la route pour une halte rafraîchissante au petit port de pêche de Salinas où nous savourons un bain de mer salvateur avant de regagner la pittoresque São Felipe. Dîner libre en ville et nuit en pension familiale. Temps de marche : 5h. Dénivelé : - 1600m


Jour 4 : São Felipe - Praia

Nous apprécions au réveil cette jolie ville coloniale, les yeux chatoyés par les tons pastels de ses nombreuses sobrados, anciennes maisons de maîtres de style portugais, dotées d’un où plusieurs étages et de nombreux balconnets. Petite capitale de l’île avec ses 8000 habitants, São Felipe saura vous charmer par son ambiance calme et reposante où il fait bon déambuler à travers son centre historique, ses jardins et son marché authentique. Le port de pêche avec ses nombreuses barques colorées et ses odeurs iodées finiront de vous mettre en appétit pour un déjeuner pris librement avant un ultime survol de l’île de feu nous ramenant en fin d’après-midi sur Praia. Dîner libre en ville et vol retour pour la France en fin de soirée (arrivée le lendemain).

 

TARIFS PAR PERSONNE
450 € (8 à 10 personnes)
480 € (5 à 7 personnes)
525 € (4 personnes)
555 € (3 personnes)
660 € (2 personnes)

 

Le prix de l'extension comprend :

  • Vol intérieur Santiago / Fogo et tous les transports et transferts en véhicule privé avec chauffeur (voiture ou minibus).
  • Tous les hébergements.
  • Tous les repas
  • 1 accompagnateur francophone pendant tout le séjour sur place
  • Les droits d'entrée et de visite
  • L'assurance assistance rapatriement.

Le prix de l'extension ne comprend pas :

  • Les boissons hors repas
  • Les médicaments.

 

EXTENSION FOGO SANS RANDONNÉE (3 JOURS)

Possibilité d'extension sur l'île de Fogo que nous découvrons tout en douceur, sans y randonner. Durée : 3 jours.


Jour 1 : Vol pour Fogo - Chã das Caldeiras

La journée commence par un vol de 30 minutes à destination de São Felipe, jouissant d’une vue imprenable sur les 2829m du pico de Fogo, point culminant de tout l’archipel du Cap Vert et véritable emblème de l’île à qui il a donné son nom. Coeur battant au sommeil troublé par quelques 28 éruptions sur les 500 dernières années, ce volcan est considéré juste après Dieu par ses habitants, non rancuniers de son dernier réveil en 2014 et reconnaissants de ses effluves fertilisantes. Nous sommes accueillis sur place par notre guide local francophone originaire de Fogo. En une petite heure de route, celui-ci nous emmène directement à Chã das Caldeiras (1700 m), au pied du Pico de Fogo. Nous y sommes saisis par le calme lunaire et le décor ébène de la caldeira. C’est sur ce tapis de lave que poussent sans irrigation des vignes parmi les plus proches de l’Equateur. Nous en profitons pour visiter la coopérative viticole où l’on dégustera le vinho de fogo et le fameux Manecon, un puissant vin madérisé non exporté. Après un pause déjeuner, la journée se poursuit par la rencontre de ses irréductibles habitants, fiers d’avoir bravé les caprices du volcan en reconstruisant leurs maisons à même ses coulées. Installation au sein du village des vignerons pour la nuit dans une pension familiale. Dîner sur place.


Jour 2 : Chã das Caldeiras - Mosteiros - São Felipe 

Après une traversée de la caldeira avec notre véhicule afin d’en découvrir les vestiges engloutis par les plus récentes éruptions, nous admirons les travaux de titans menés par les habitants qui ont façonné mètre après mètre l’une de ces incroyables route en pavés de roche volcanique, traversant en balcon les coulées de lave les plus anciennes, descendues jusqu’à la mer en contrebas. Cette route panoramique nous emmène de villages en villages jusqu’à Monteiros, entouré par les champs de caféiers, dont les drupes permettent de produire un café reconnu comme l’un des meilleurs au monde. Après avoir déjeuner dans un petit restaurant local, nous poursuivons notre tour de l’île jusqu’au petit port de pêche de Salinas où nous pouvons savourer un agréable bain de mer avant de regagner la pittoresque São Felipe. Dîner libre en ville et nuit en pension familiale.


Jour 3 : São Felipe - Praia

Nous apprécions au réveil cette jolie ville coloniale, les yeux chatoyés par les tons pastels de ses nombreuses sobrados, anciennes maisons de maîtres de style portuguais, dotées d’un où plusieurs étages et de nombreux balconnets. Petite capitale de l’île avec ses 8000 habitants, São Felipe saura vous charmer par son ambiance calme et reposante où il fait bon déambuler à travers son centre historique, ses jardins et son marché authentique. Le port de pêche avec ses nombreuses barques colorées et ses odeurs iodées finiront de vous mettre en appétit pour un déjeuner pris librement avant un ultime survol de l’île de feu nous ramenant en fin d’après-midi sur Praia. Dîner libre en ville et vol retour pour la France en fin de soirée (arrivée le lendemain)..

 

TARIFS PAR PERSONNE
400 € (8 à 10 personnes)
430 € (5 à 7 personnes)
470 € (4 personnes)
495 € (3 personnes)
585 € (2 personnes)

 

Le prix de l'extension comprend :

  • Vol intérieur Santiago / Fogo et tous les transports et transferts en véhicule privé avec chauffeur (voiture ou minibus).
  • Tous les hébergements.
  • Tous les repas
  • 1 accompagnateur francophone pendant tout le séjour sur place
  • Les droits d'entrée et de visite
  • L'assurance assistance rapatriement.

Le prix de l'extension ne comprend pas :

  • Les boissons hors repas
  • Les médicaments.

 

 

Télécharger les conditions de vente de ce voyage équitable et solidaire au Cap Vert

 

Informations climatiques

Bonne nouvelle, on peut visiter le Cap Vert agréablement tout l'année !

Avec moins de 300 mm de précipitations annuelles en moyenne, le Cap Vert présente un climat tropical semi-désertique : il y pleut très peu sur les régions côtières et un peu plus sur les reliefs. Les pluies surviennent généralement entre août et octobre lors d'une courte et incertaine saison des pluies qui peut voir apparaitre de rares mais violents orages.

Les températures sont agréables avec peu de variations tout au long de l'année : les mois les plus frais se situent de décembre à avril (entre 20°C et 25°C en moyenne) et les plus chauds entre mai et août (entre 25°C et 30°C). La température de l’eau de mer est comprise toute l’année entre 23 et 26°C.

Les Alizés ventilent l’archipel tout au long de l'année avec un pic pendant les mois d'hiver durant lesquels l'Harmattan du Sahara vient s’ajouter.

 

À propos des conditions d’hébergement chez l’habitant au Cap Vert :

Etant donné les conditions de grande pauvreté et d’isolement dans lesquelles vivent les villageois du Cap Vert, les conditions de confort et d’hygiène sont plus que rudimentaires et loin d’être garanties «aux normes» occidentales !!! Il est impératif et nécessaire de parvenir à faire abstraction des désagréments que cela provoque, afin de profiter pleinement de votre séjour.

Les conditions dans lesquelles s’effectuent ces séjours sont parfois ressenties comme “pénibles” et demandent pour chaque participant :

- une bonne préparation mentale,

- de bien s’informer avant le départ sur la culture et les modes de vie du Cap Vert,

- une grande capacité d’adaptation.

Au Cap Vert comme sur toutes nos destinations, il n'a jamais été question de transposer nos conditions de vie, mais de chercher à "partager" à tous points de vue celles des populations locales, sans quoi un "fossé" est immédiatement posé entre le voyageur et ces populations. Au contraire, l'expérience montre que notre volonté d'intégration est toujours très appréciée, même si elle surprend souvent ces populations plus souvent habituées aux comportements et exigences du tourisme "classique". Pour nous, c'est un tout petit prix à payer en regard de la qualité des rencontres que cela permet.

 

Le niveau d'hygiène au Cap Vert étant ce qu'il est, conditionné de plus par des conditions de grande pauvreté, l’ONG partenaire avec laquelle nous collaborons est missionnée pour "préparer" au mieux les familles sans pour autant que nous ayons "exigé" quelque "standard" à l'occidentale que ce soit, mais en précisant qu'un minimum de propreté était nécessaire pour recevoir chez soi les occidentaux que nous sommes. Néanmoins, nous faisons confiance à l'hospitalité réputée des capverdiens pour que tout se passe au mieux.

 

Concernant les toilettes et possibilités de se laver :

Il s'agit bien de conditions "locales", qui varient d'une famille à l'autre. Pour les toilettes, cela va des toilettes "sèches" au "petit coin" dans la nature, en passant par des toilettes "à la turque" dans certaines maisons. Pour se laver, un espace isolé est toujours prévu, soit à l'intérieur de la maison soit en plein air. L'eau est fournie en "baquet" avec un godet, ainsi que le font grand nombre de capverdiens, permettant ainsi entre autres d'éviter le gaspillage de l'eau.

 

Eau et nourriture chez l’habitant :

Lorsque l’eau minérale n’est pas disponible, vous pourrez si vous le souhaitez traiter l’eau à l’aide de pilules purificatrices (recommandées dans votre équipement pharmacie). Pour limiter les risques infectieux, il est vivement recommandé de se laver les mains soigneusement avec du savon chaque fois que cela sera possible.
La nourriture est préparée localement par les familles d’accueil exclusivement à partir de denrées locales et traditionnelles.

 

Activités chez l’habitant :

Les activités proposées dépendront de la disponibilité des villageois au moment de votre présence, et de votre engagement personnel sur les opportunités qui se présenteront.

 

Formalités administratives

Les citoyens de l'Union Européenne et de la Suisse sont exemptés de visa pour entrer au Cap Vert pour tout séjour de moins d'un mois. Cependant, il est impératif de se pré-enregistrer auprès des autorités locales.

Pré-enregistrement obligatoire :

Il est obligatoire de se pré-enregistrer quelques jours avant votre départ sur le site officiel gouvernemental cap-verdien. Il vous sera demandé de renseigner diverses informations telles que les données de votre passeport, les dates de votre séjour, vos informations de vols, et votre lieu d'hébergement au Cap-Vert (nous vous transmettrons en amont l'adresse de votre guest-house à Praia à renseigner).

Vous devez être en possession d'un passeport valide au moins 6 mois après le retour.

 

Réservations et inscriptions

VOYAGE EN GROUPE :
Les prix affichés sont calculés pour des groupes de 2, 4 à 5 et 6 à 10 participants. Pour 3 participants, des tarifs intermédiaires seront proposés. Que vous vous inscriviez seul ou à plusieurs, votre groupe se constitue au fur et à mesure des inscriptions.

VOYAGE PRIVATIF :
En solo, à deux, ou en groupe constitué : contactez-nous pour recevoir un devis.

PROGRAMMES ET DATES SUR-MESURE : contactez-nous !

 

Le prix définitif dépend du nombre de participants effectifs au voyage, et pourra être réajusté à la baisse ou à la hausse également en fonction des disponibilités aériennes à la date où nous recevrons votre réservation. Nous vous consulterions alors à nouveau si les tarifs affichés n'étaient plus disponibles.

 

Chaque départ étant strictement limité en nombre de participants, il vous est conseillé de réserver en ligne ou de poser une option le plus tôt possible. Ceci peut se faire dès à présent en remplissant le formulaire pour réserver en ligne, le formulaire pour poser une option, ou par téléphone au +33 (0)4 90 49 97 40.

 

L’inscription se fait de façon immédiate si vous réservez en ligne et est conditionnée au versement d’un acompte. Plus d’infos sur la réservation en ligne

Si vous faites le choix de poser une option, vous recevrez la confirmation de sa prise en compte. Cette option sera valable pour une durée de 8 jours. Afin de la valider, il vous suffira dans ce délai de :

1 - remplir et valider le formulaire d'inscription en ligne

2 - verser votre acompte

Plus d’infos sur comment « poser une option »

 

Paiement :

L'acompte puis le solde peuvent être versés par paiement sécurisé en ligne par carte bancaire, ou par chèque bancaire, chèques vacances ou virement. Des règlements étalés sont possibles (nous contacter).

 

Après l’inscription :

A réception de votre inscription, nous vous adresserons une confirmation par email vous indiquant l'état de remplissage de votre groupe. Contrairement à la plupart des voyagistes, la quasi totalité de nos départs sont assurés (nous refusons même souvent du monde !) dans la mesure où nous ne visons pas la "rentabilisation" de nos voyages, mais bien l'aide et l'apport aux populations locales. Ainsi, nous faisons tout pour que les départs aient bien lieu, même quand il y a peu d'inscrits, dans les meilleures conditions possibles pour nos voyageurs qui sont tenus informés régulièrement du remplissage de leur groupe, et restent maîtres de leurs décisions à tout instant. Une liste du matériel préconisé et de la pharmacie vous seront envoyés, ainsi qu’une bibliographie complète sur le tourisme équitable et solidaire, la culture, les peuples, la géographie, et l'histoire de la région que vous allez visiter avec nous. Des notes d'information détaillées vous seront également adressées avant votre départ. Un échéancier vous sera envoyé, indiquant le montant restant à régler et le délai de règlement. Une réunion téléphonique de préparation au départ avec votre groupe pourra vous être proposée (si délai suffisant avant le départ). Au plus tard 15 jours avant votre départ, vous recevrez vos billets d’avion ainsi que le Carnet de voyage comportant tous les détails concernant votre voyage, les rendez-vous aux aéroports, les coordonnées des autres voyageurs de votre groupe, ainsi que de nombreux conseils pour profiter au mieux de ces rencontres.

 

Transparence :

Rencontres au bout du monde concrétise sa démarche de transparence, aussi bien envers ses membres voyageurs qu’envers ses intervenants locaux, en leur remettant le budget prévisionnel indiquant la répartition du prix payé pour le voyage.

> Téléchargez un exemple de "fiche transparence"

Nombre de voyageurs :

Options

Groupe utilisé uniquement pour le titre. Ne pas modifier.

Ville de départ *

Ville de départ :

assurance-annulation *

Assurance-annulation (3,5% du total)
Voir le document d’information

Les caractéristiques essentielles du contrat d’assurance sont décrites dans le Document d’information produit et les conditions générales d’assurance dont vous avez pris connaissance. En cochant « Oui », vous les acceptez sans réserve.

Assurance annulation options

Extensions

Groupe utilisé uniquement pour le titre. Ne pas modifier.

Extension Fogo – avec randonnée


Poser une option

Les voyageurs en parlent

Nos voyageurs n'ont pas encore laissé d'avis sur ce voyage.

Laisser un avis
Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dans l’intimité de Santo Antão et Santiago + extension Fogo”