Cap Vert

Doux pays par son climat très agréable et la joie de vivre contagieuse de ses habitants, douceur de vivre héritée de ses influences portugaises et africaines, petit archipel métissé où la vie quotidienne est rythmée par la musique, le Cap Vert nous ouvre ses portes pour un voyage équitable au plus près de ses habitants impatients de nous accueillir...

Trier par : 

Conseils d'expert

  • Plus qu'un patrimoine, c’est une véritable raison de vivre : la musique fait partir de l'ADN du Cap Vert. Impossible de ne pas se laisser gagner par la douceur de la musique cap-verdienne !
  • La Cachupa, plat national cap-verdien, se mange à tous les repas ! Il s’agit d’un plat généreux et familial à base de haricots et de maïs, et peut s’enrichir de patates douces, manioc et de viande de porc.
  • Le Cap Vert est une terre volcanique et aride qui souffre beaucoup du manque d’eau. Le contraste est étonnant entre les vallées verdoyantes recevant l’humidité des alizés et les terres arides sous le vent à la minéralité saisissante. Vous vous rendrez compte du caractère si précieux de l’or bleu et de la nécessité de redoubler d’efforts pour le préserver...
Je contacte un expert

Nos départs s'étalent sur toute l'année en fonction des voyages. Consultez la page du voyage qui vous intéresse pour plus d'informations.

CLIMAT :
Bonne nouvelle, on peut visiter le Cap Vert agréablement toute l'année !
Avec moins de 300 mm de précipitations annuelles en moyenne, le Cap Vert présente un climat tropical semi-désertique : il y pleut très peu sur les régions côtières et un peu plus sur les reliefs. Les pluies surviennent généralement entre août et octobre lors d'une courte et incertaine saison des pluies qui peut voir apparaitre de rares mais violents orages.

Les températures sont agréables avec peu de variations tout au long de l'année : les mois les plus frais se situent de décembre à avril (entre 20°C et 25°C en moyenne) et les plus chauds entre mai et août (entre 25°C et 30°C). La température de l’eau de mer est comprise toute l’année entre 23 et 26°C.

Les Alizés ventilent l’archipel tout au long de l'année avec un pic pendant les mois d'hiver durant lesquels l'Harmattan du Sahara vient s’ajouter.

Il y a des destinations qui vous marquent de par leurs paysages, leur richesse culturelle, leur gastronomie, climat, ou hospitalité. Le Cap Vert est de celles, plus rares qui vous séduisent par tout cela à la fois et bien que nous soyons habitués, de par notre activité, à vivre des rencontres et des expériences incroyables avec les populations locales, nous avons au Cap Vert été profondément touchés par la gentillesse toute naturelle et spontanée de ses habitants.

Ainsi, lors d’un premier voyage en 2016, alors que les activités de Rencontres au bout du monde se concentraient encore uniquement en Asie et en Europe, nous avons ressenti un véritable coup de cœur pour ce « petit pays », nous poussant quelques années plus tard, sans aucune préméditation, à y ouvrir notre première destination en Afrique depuis 20 ans.

Au cours de recherches complémentaires sur la destination, nous nous sommes rendu comptes par ailleurs qu’il n'existait encore aucune proposition de voyages équitables et solidaires au Cap Vert : nous devenons ainsi le premier opérateur de l’ATES (réseau du Tourisme Equitable et Solidaire en France) à proposer cette destination.

Cette ouverture dans le strict respect de nos engagements éthiques a été possible grâce à un partenariat noué avec "Caritas Caboverdiana" (équivalent du Secours Catholique en France) que nous avons rapidement identifié comme une ONG compétente et très expérimentée, dont l’activité première consiste à permettre aux familles les plus pauvres de développer des techniques d’agriculture de subsistance agro-écologiques, des systèmes de recueil de l’eau de pluie, et des méthodes de résilience pour faire face au changement climatique et à la sécheresse qui reste l’un des principaux problèmes dans un pays où la sécurité alimentaire est dépendante à 85 % de l’extérieur.

La volonté de Caritas d’accompagner les populations locales dans la recherche de leur autonomie et de meilleures conditions de vie, notamment par la structuration de petits groupes d’économie solidaire auprès de différentes communautés de l’archipel, s’est révélé en adéquation parfaite avec nos objectifs de renforcement des capacités locales, avec le tourisme comme levier de développement. Ainsi, après de premiers échanges qui ont rapidement mis en relief la complémentarité de nos compétences, Caritas a tout naturellement accepté cette collaboration pour la création de voyages équitables et solidaire au Cap Vert, qui placent les populations locales au cœur du processus d’accueil, le partage humain au centre des activités, avec l’objectif d’éliminer les barrières par une approche inter-culturelle.

Partager nos expériences afin de s’enrichir mutuellement est dans l’ADN de Caritas et de Rencontres au bout du monde. Nous sommes aujourd’hui très fiers de pouvoir faire profiter nos voyageurs de cette alchimie, de leur permettre de vivre le Cap Vert de l’intérieur, et de découvrir ainsi les exceptions culturelles de la population Capverdienne.

Les citoyens de l'Union Européenne et de la Suisse sont exemptés de visa pour entrer au Cap Vert pour tout séjour de moins d'un mois. Cependant, il est impératif de se pré-enregistrer auprès des autorités locales.

Pré-enregistrement obligatoire :

Il est obligatoire de se pré-enregistrer quelques jours avant votre départ sur le site officiel gouvernemental cap-verdien. Il vous sera demandé de renseigner diverses informations telles que les données de votre passeport, les dates de votre séjour, vos informations de vols, et votre lieu d'hébergement au Cap-Vert (nous vous transmettrons en amont l'adresse de votre guest-house à Praia à renseigner).

Vous devez être en possession d'un passeport valide au moins 6 mois après le retour.