Nos conseils de voyage

Le carnaval au Cap-Vert : une explosion de couleurs et musique !

Cap Vert

Le carnaval au Cap-Vert est une fête unique. Comparé à l’inimitable carnaval brésilien de Rio de Janeiro, le carnaval cap-verdien n’a rien à envier, bien au contraire. Le carnaval au Cap-Vert représente l’un des moments les plus importants de l’année dans la culture cap-verdienne, et est considéré comme l’un des trois meilleurs carnavals tropicaux.

Le carnaval au Cap-Vert ne peut donc être qu’une explosion de couleurs et de paillettes !

Les rues se remplissent de cap-verdiens vêtus de leurs plus beaux costumes faits main, résultat de mois et de mois de travail. Les rues se remplissent de danseurs, qui bougent sur des rythmes tourbillonnants, alternant avec des rythmes plus nostalgiques. Les spectateurs remplissent les rues, et se serrent les uns contre les autres… L’ambiance dans l’air est magique, un moment suspendu dans le temps, une expérience à vivre absolument !

 

Découvrons donc l’origine de ce carnaval légendaire et comment le carnaval est célébré au Cap-Vert !

 

Les origines de la célébration du carnaval au Cap-Vert

Le carnaval cap-verdien est célébré partout dans l’archipel, mais la plus grande célébration se déroule sans aucun doute à Mindelo, principale ville de l’île de São Vicente.

Lors de votre voyage au Cap-Vert avec Rencontres au bout du monde, vous aurez l’occasion d’y passer deux nuits dans une maison d’hôtes, de flâner dans ses ruelles colorées et de vous laisser porter par le bercement de l’eau turquoise de ses rives.

Le carnaval de Mindelo a commencé à être célébré au 18ème siècle, inspiré par les festivités apportées par les colons portugais dans l’archipel, qui, pendant la période de colonisation, étaient exclusivement dédiées aux hommes blancs et colons.

Les origines du carnaval du Cap-Vert se trouvent probablement dans la festivité de l’ « Entrudo », une tradition portugaise qui a été introduite non seulement au Cap-Vert mais aussi au Brésil.

Une parade à Mindelo, sur l’île de São Vicente

Le carnaval au Cap-Vert a également été influencé par les bals britanniques qui étaient célébrés sur l’archipel au 19ème siècle. Plus récemment, il s’est également inspiré du carnaval brésilien, et a été rendu original par la création de nouveaux costumes, personnages et thèmes.

Le carnaval au Cap-Vert commence à être célébré quelques jours avant le début du Carême, qui dure quarante jours et représente pour les chrétiens une période de renoncement et de pénitence, qui commence le mercredi des cendres et se termine le dimanche de Pâques.  La célébration du carnaval commence par de petites parades dans l’après-midi, auxquels participent d’abord des enfants de tout âge, bat son plein le soir de Mardi Gras et se termine avec ce que l’on appelle les « funérailles du carnaval » avec les guerriers Mandingues.

L’importance du carnaval au Cap-Vert

Au fil des ans, notamment à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, grâce à la vente de charbon, l’île de São Vicente a réussi à obtenir le titre d’île la plus riche et la plus productive des anciennes colonies portugaises. C’est peut-être aussi pour cette raison que son carnaval est aujourd’hui l’une des célébrations les plus importantes de l’archipel : le carnaval de Mindelo est désormais également reconnu au niveau international, grâce à ses impressionnantes parades colorées.

Une peinture murale colorée dans les rues de Mindelo, São Vicente

Le mardi gras, les habitants de l’archipel se mêlent aux touristes et aux cap-verdiens des diasporas, et sortent dans les rues pour se plonger dans un monde imaginaire auquel tout le monde participe, quel que soit son statut social. Le carnaval au Cap-Vert est l’occasion de célébrer la vie, d’oublier la réalité quotidienne et ses problèmes, accompagné de chansons jouées sans interruption par les musiciens et percussionnistes, et suivies par des danseurs qui bougent sur un rythme endiablé !

Les particularités du Carnaval au Cap-Vert : le carnaval de Mindelo

Le carnaval au Cap Vert est certes unique, mais le plus spécial est probablement celui qui se déroule sur l’île de São Vicente et dans sa capitale, Mindelo. Mindelo était la ville natale de Césaria Évora. Cette légende au talent extraordinaire a réussi à faire connaître la culture cap-verdienne et la musique du Cap-Vert au monde entier et elle considérait le carnaval de Mindelo comme un « Brasilinho » (petit Brésil).

Les parades du carnaval de Mindelo comprennent des groupes comme Ribeira Bote, Sonhos sem Limites, Baianas do Mindelo, Flor de Alecrim, Grupo de Calhau et Veteranos e Jovens de Monte Sossego, des groupes provenants de différentes parties de Mindelo qui rivalisent pour remporter le prix tant convoité être le meilleur.

Le parade part généralement du long du front de mer, à l’Avenida Marginal puis suit un parcours défini, pour finalement revenir là où la parade a commencé. Et c’est à ce moment-là que se déroule le vote pour les trois meilleurs groupes, ainsi que pour le roi, la reine, le meilleur char, la musique et le porte-drapeau…

Comme vous l’avez peut-être déjà deviné, le carnaval de Mindelo est extrêmement particulier, et vous ne pouvez pas ne pas y participer lors de votre voyage au Cap-Vert en février !

Les Mandingas

L’une des particularités de ce carnaval sont les Mandingas.
La semaine précédant le début du carnaval de Mindelo, mais aussi pendant la semaine de festivités, la ville s’anime de guerriers noirs, déguisés et peints à l’huile noire et habillé avec des jupes de sisal et portant des lances : ils représentent les Mandingas de Ribeira Bote, habitants d’un quartier périphérique et pauvre de la ville connu pour les événements historiques liés  à l’indépendance cap-verdienne. Une tradition née dans les années ’40, qui a été crée par José Moreno, connu également comme « Capote ».

 

Les Mandingas représenteraient le peuple Madinka, une ethnie d’Afrique de l’Ouest, vivant notamment au Sénégal ou en Guinée-Bissau, un peuple qui fut l’un des premiers à habiter l’archipel, réduit en esclavage par les colonisateurs portugais. Un peuple qui a eu une influence importante sur la culture du Cap-Vert, ses danses et ses rythmes. Les Mandingas sont une belle célébration à ce peuple extraordinaire.

Les Mandingas envahissent les rues de Mindelo avec leur danse tribale, criant au monde leur fierté, leur courage et leur désir de rédemption, marquant le temps au rythme de leurs tambours. Les Mandingas entretiennent l’enthousiasme du public en fermant la parade du carnaval de Mindelo, et clôturant les festivités du carnaval le dimanche après le mercredi des cendres. On dit alors qu’ils « enterrent » le carnaval !

En effet, le jour qui leur est entièrement consacré est le jour des funérailles du carnaval, une occasion pour les cap-verdiens d’honorer leurs ancêtres noirs à travers ces faux guerriers qui dominent la parade en criant « Harrrrrrryaa ! ».
Les guerriers transportent toute la journée dans les ruelles de Mindelo deux cercueils noirs qui, au coucher du soleil, sont enterrés dans l’océan, tandis que les faux guerriers battent leurs tambours de plus en plus fort, gagnant ainsi la foule…

La parade nocturne

L’une des autres particularités du carnaval du Cap-Vert, et particulièrement lors le carnaval de Mindelo, est la « parade nocturne », une parade qui a lieu sur l’île de São Vicente avant la parade officielle du mardi gras, la veille du mercredi des cendres.
Après la parade du mardi en journée, tout le monde se prépare à la fête qui a lieu le soir, en portant ses plus belles robes et masques de carnaval, prêt à faire la fête jusqu’à l’aube.

Un groupe pendant une parade nocturne à Mindelo, sur l’île de São Vicente

La célébration du carnaval sur les autres îles du Cap-Vert

Le carnaval au Cap-Vert sur l’île de São Nicolau

L’île de São Nicolau est une île au relief important dont le territoire est divisé en deux comtés : celui de Ribeira Brava et celui de Tarrafal de São Nicolau.

Pendant le carnaval, les rues des deux villes s’animent, et donne lieu à des moments de grande joie, grâce à la musique et aux couleurs.

Une célébration sur l’île  de São Nicolau, au Cap-Vert

Les groupes « Copa », « Estrela Azul » et « Brilho da zona de Caleijão » sont les principaux protagonistes du festival, et ils se mettent en scène, vêtus de splendides déguisements colorés. C’est parti pour la danse !

Le groupe « Copa » défile avec environ 200 danseurs, « Estrela Azul » avec plus d’une centaine et le groupe « Caleijão » avec environ 60. Les trois groupes conçoivent leurs chars autour de thèmes liés aux traditions de São Nicolau, ainsi qu’aux questions d’actualité au Cap-Vert et dans le monde.

Les célébrations du carnaval de São Nicolau commencent, après la célébration du premier de l’an : à partir de janvier, les rues s’animent, grâce à la musique, aux chorégraphies et aux costumes étonnants !

Contrairement au carnaval célébrée sur l’île de São Vicente, ici le carnaval se termine le mardi gras, avant le mercredi des cendres.

Certains disent que c’est sur l’île de São Nicolau que se déroule le plus beau carnaval de l’archipel : alors, lors de votre voyage au Cap-Vert, ne soyez pas surpris si vous rencontrez ici des cap-verdiens venus de tout l’archipel et des touristes pionniers !

Le carnaval au Cap-Vert sur l’île de Fogo

Les groupes qui s’exhibent pendant les parades de carnaval sur l’île de Fogo dédient leurs chorégraphies et leur musique à leur territoire : ils célèbrent la fertilité et la nature de l’île, ainsi que ses merveilles cachées dans son océan.

Un panorama de l’île de Fogo, au Cap-Vert

Le carnaval de Fogo est très particulier et il se différencie par rapport à ceux célébrés sur les autres îles de l’archipel : les groupes principaux (Fogo em Chama, Fantasia de Cobom et Faxa da Terra) sont également accompagnés le long du défilé par des groupes mais qui se mettent en scène de manière plus spontanée, parfois même en improvisation, comme les membres de la Maison des jeunes de São Filipe.

De même, si vous souhaitez participer à un carnaval plus traditionnel et plus proche de son influence portugaise, vous pouvez le faire à l’île de Fogo, où vous serez transporté dans un autre monde grâce à la créativité des habitants et à votre imagination.

La gastronomie du carnaval au Cap-Vert

Le Carnaval est toujours un haut-lieu de gastronomie ! Mais qu’est-ce qu’on y mange, au juste ?
Du poisson séché, du couscous, du xerém, des légumes, et bien plus encore ! Il n’y a qu’une seule règle : la viande est interdite.
L’un des plats typiques de cette période est le Cozido de Peixe Seco (poisson sèche cuisiné), un plat typique à base de poisson séché, de patates douces, de manioc, de bananes vertes et d’oignons. Miam !

Si vous voulez en savoir plus sur la cuisine du Cap-Vert,  le meilleur moyen sera certainement de se rendre au Cap-Vert et de goûter aux délicieux plats préparés par nos amis qui vous accueilleront au Cap-Vert.

Vivez l’expérience du carnaval au Cap-Vert !

Le carnaval est l’occasion idéale pour voyager au Cap-Vert, pour s’imprégner de sa culture, de son histoire et de ses traditions.

Chaque année, après Pâques, les cap-verdiens attendent déjà avec impatience le prochain carnaval, et commencent déjà à préparer à la main les vêtements et les masques qu’ils porteront l’année suivante…

Le carnaval c’est l’occasion de découvrir cet archipel bouillonnant et pétillant.

Vivez le Cap-Vert comme un local en faisant le choix de partir avec nous ! 

 

Nos suggestions pour découvrir la destination

de 16 à 20 jours - Immersion et découverte

à partir de
2 565,00 

Note : 5/5

de 15 à 19 jours - Immersion et découverte

à partir de
1 975,00 

Note : 0/5